Florentin Joannes

Motion Design | UX Design | Formation

Les souterrains de Laon

octobre 2018

La ville de Laon est construite sur une butte. Au cours de son histoire, l’exploitation et l’extraction de la pierre a servi à construire la ville la culminant. Vestiges du passé, ces anciennes mines forment aujourd’hui un vrai dédale. La ville a choisi de construire un circuit de visite dans ces souterrains pour raconter son histoire. Dans cette visite le lot vidéo a été réalisé par Opixido. Et j’ai ainsi pu réaliser les vidéos pour deux salles.

Laon modélisation projection

La scénographie et le storytelling du musée sont construits autour de l’idée que « les pierres nous murmurent leur histoire ». C’est en suivant cette ligne directrice que j’ai construit l’univers visuel des projections vidéos des deux premières salles de la visite.
Les visiteurs sont équipés d’audioguide qui rythme leur temps passé dans chaque salle. Ainsi chaque vidéo se devait de posséder un tempo bien précis.

Salle 1 : Histoire géologique

Cette première salle contient deux vidéos projetées directement sur les parois du souterrain. Il s’agit ici d’un bon dans le passé il y a 43 millions d’années. A cette époque, il n’y avait pas de butte, la mer recouvrait entièrement les lieux. C’est ainsi qu’avec ces deux vidéos se répondant, j’ai cherché à représenter une fenêtre sur le passé, creusée dans la roche, par laquelle on apercevrai en dimension réelle la faune et la flore de l’époque.

L’objectif de cette installation était avant tout immersif, mais la communication de contenus scientifiques était aussi demandée. La stratification de la butte par décomposition et fossilisation des êtres vivants devait être représentée, ainsi que les modifications géologiques du lieu jusqu’à nos jours.

Mes premières recherches m’ont mené à travailler sur un décor naturel et réaliste, en injectant les êtres vivants avec un traité graphique bien différent, filaire, plus schématique et spectral. J’ai pour appuyer mes recherches réalisé des simulations de la projection sur paroi via la reconstitution par modélisation 3D des lieux.

Le projet a part la suite changé d’orientation graphique, pour intégrer une faune plus réaliste, basée sur des modèles 3D. Un schéma de la géologie des lieux a été ajouté sur l’une des projections et l’apparition de strates plus marquées a aussi complété celui-ci.

Salle 2 : Mythes et légendes

Cette salle contient une projection vidéo sur paroi rocheuse. Ce dispositif est destiné à suggérer au spectateur l’idée que des créatures issues de croyances populaires peuvent exister en ces lieux. En plus de la projection vidéo ce sont des effets de lumières, des gobos et une piste sonore inquiétante qui sont diffusés dans la pièce.

La projection va suivre un personnage sur une barque (pouvant être identifié comme Charon). Le premier plan du décor dans lequel évolue le personnage est volontairement très sombre comme pour la salle 1, cela permet à la projection de faire disparaître le côté écran projeté. Les contours de la projection évoluent tout au long de la vidéo.

Dans cette vidéo, le décor n’apparaît que grâce à la lumière que possède le personnage central. Un traveling suit le personnage à travers les méandres de la grotte. Ainsi, pour renforcer le côté angoissant de la vidéo, les créatures que l’on entend et distingue dans l’ombre ne deviennent évidentes que lorsque le personnage passe devant.

Concernant les techniques utilisées pour la réalisation de cette vidéo, il s’agit d’un mix entre animation 2D et 3D.
Les monstres sont animés en 2D puis intégrés dans l’environnement 3D de la grotte. La caméra se déplace dans cet environnement 3D. Enfin la dernière phase est le compositing où l’on vient ajouter des effets de particules, le flou de profondeur ainsi que l’étalonnage de la vidéo.